A la découverte des Blue Mountains

Les montagnes bleues… j’étais bien curieuse de savoir pourquoi on les appelle comme ça ! Si elles ne sont bien sûr pas bleues azur, il est vrai qu’il s’en dégage une impression bleutée au lever et coucher du soleil car elles sont recouvertes d’eucalyptus dont la couleur des feuilles est verte-bleue (un peu olive). Apparemment c’est surtout depuis Sydney (à 100km) qu’elles donnent l’impression d’être bleues foncées ! 

Le halo un peu bleuté de la forêt et des montagnes au loin !

MES TOP-3 RAISON D’ALLER AUX BLUE MOUNTAINS

  1. Des canyons à perte de vue
  2. De magnifiques randonnées entre cascades et eucalyptus
  3. Une bouffée d’air frais

(pour une idée d’itinéraire pour une journée, voir fin de l’article)

1. Des canyons à perte de vue

On les appelle les montagnes mais en fait ce sont plutôt des canyons ! Les montagnes bleues sont en réalité des roches aux couleurs un peu rougeâtres au beau milieu d’un tapis de végétation bleuté immaculé.

Le parc national s’étend littéralement à perte de vue et les vallées sont boisées et hyper luxuriantes. Impossible de repérer une partie déboisée!

Mes points de vue préférés :

lever du soleil Govetts Leap Lookout
Lever du soleil depuis le Govetts Leap lookout
vue sur Three sisters, echo point lookout
Autre matin, autre lever du soleil aux Three Sisters, Echo Point Lookout

2. De magnifiques randonnées entre cascades et eucalyptus

Si cette partie de la cordillère australienne était réputée infranchissable au début de la colonisation il y a aujourd’hui pléthore de circuits de randonnées super bien aménagés (comme d’hab’ merci le gouvernement australien) ! En me renseignant bien, je nous avais concocté une petite promenade tout simplement incroyable ! 

On a toutefois failli ne pas la faire car Johan manquait vraiment d’enthousiasme : il faisait tellement froid et venteux qu’il voulait juste aller se planquer dans un café ! Après avoir (r)usé de beaucoup de persuasion (j’avoue lui avoir fait miroité qu’on pouvait faire le retour en téléphérique si on en avait marre), on enfile doudoune et veste gore-tex et on se met bravement en route !

On commence notre promenade à l’Echo Point, où la vue sur les emblématiques Three sisters est juste magnifique. Après une petite descente facile jusqu’aux Three sisters-même, on entame la descente des 900 marches du « giant stairways.

Three sisters
En-dessous des Three Sisters… on voit qu’on a froid!

Cet escalier est super impressionnant ! Il est taillé à même la roche et descend à pic dans la vallée. On ne profite pas vraiment de la vue qui est assez bouchée, et puis surtout on se concentre sur les marches qui ne sont pas toujours égales et on s’accroche bien à la rampe 🙂 . A la vue des touristes qui remontent épuisés, on n’a pas envie de trop penser au trajet de retour ! Le téléphérique a l’air tout d’un coup plus tentant que je ne pensais 🙂 .

Une fois arrivé en bas, on emprunte un sentier hyper agréable au milieu des eucalyptus qui nous protègent du vent. Ca sent bon et ça fait du bien de ne plus devoir faire trop attention à là où on met les pieds !  C’est super agréable d’observer la faune et la flore : plein d’arbres qu’on ne connait pas et surtout un nombre incroyable d’oiseaux dont des perroquets super colorés qui volent d’un arbre à l’autre. 

Les cacatoès ! Il y en a partout !

Après 30 minutes, une petite décision s’impose : prendre le téléphérique ou emprunter les Furber Steps pour remonter ? La promenade nous a reposé, Johan est ok pour les escaliers, yes !  

Le téléphérique qui surplombe la vallée…

Bien nous en a pris, car cet « escalier » n’a rien à voir avec le Giant Stairways du début ! C’est un magnifique sentier (certes avec des marches) qui au fur et à mesure de l’ascension, offre des vues magnifiques sur la vallée, les Three sisters et les différentes cascades qui coulent au milieu des eucalyptus ! C’est tellement beau qu’on sent à peine qu’on monte.

Les escaliers qui ne sont pas trop pénibles…
Les Three Sisters vu depuis les Furber Steps
Les Three Sisters depuis les Furber Steps

Arrivé en haut des falaises, on suit une magnifique promenade au-dessus des falaises qui est assez plate et qui fait encore passer de magnifiques lookouts et par les cascades Katoomba qui sont vraiment belles ! 

Le boardwalk sur le haut des falaises qui est super bien aménagé !
Le haut des Katoomba falls! super joli!

C’est fini, on est vraiment content de l’avoir fait ! Et cerise sur la gâteau : je vois à l’arrivée une petite publicité pour une pâtisserie qui fait du bon chocolat chaud… belge 🙂 Let’s go !

On va donc se réchauffer (ben oui dès qu’on s’arrête de marcher il fait à nouveau froid) dans la Gingerbread House autour d’un chocolat chaud et d’une pâtisserie ! En plus, l’endroit est super sympa, c’est aménagé dans une ancienne église et c’est assez unique de pouvoir prendre son goûter en-dessous de vitraux. 

3. Une bouffée d’air frais 

Il fait environ 7°C de moins qu’à Sydney dans les parties supérieures des Blue Mountains (point culminant 1189m), et donc dans les alentours de Katoomba où sont les plus beaux points de vue. Il parait que ça fait du bien lors des chaleurs estivales !

Pour notre part, on en a plutôt bien souffert : c’était le milieu de l’hiver et un vent à décorner les bœufs nous a accompagné pendant tout notre séjour (impossible de faire voler le drône, Johan était tellement déçu !). On s’est littéralement pelé le c** la nuit dans notre campervan  (il faisait 2°C et la caravane tremblait tant il y avait du vent) : combi en mérino, sac à viande thermolite + 2 sac de couchages et j’avais encore froid ! L’enfer quand il a fallu me lever pour aller aux toilettes en pleine nuit :(.

Que faire en une journée aux Blue Mountains ?

Les plus belles couleurs sont lors du lever du soleil, donc ça vaut la peine de se lever tôt ! J’ai adoré le voir depuis le « Govetts Leap Lookout » à Blackheat. La vue sur la vallée est super dégagée et c’est bien mieux que depuis l’Echo Point (car en fait le soleil ne se lève ni ne se couche derrière les Three Sisters).

Ma vue préférée depuis le Govetts Leap Lookout
Govetts Leap lookout... Johan a bien froid :)
L’autre coté du Govetts Leap Lookout… magnifique falaises et Johan qui se les caille 🙂

Ensuite, vous pouvez aller vous poser (et éventuellement vous réchauffer) autour d’un petit dej’ ou d’un café au Blackheath deli, une petite épicerie organique qui ouvre à 7h du matin.

Le Blackheat Deli… épicerie et petit café chauffé. Simple et délicieux !

Ca vaut clairement la peine de prendre quelques heures pour se promener :).

J’aime que la rando expliquée précédemment car elle fait passer par de magnifques lookouts, la forêt tropicale et les cascades. Si vous avez mal aux genoux ce n’est peut-être pas le bon plan car il y a beaucoup de marches !  

Prévoir 2h30 – 3h en tout en la faisant à l’aise, et ça peut être une bonne idée d’emmener son pique-nique et de se poser pour le lunch !  

Détails de la randonnée :

  • Départ depuis l’Echo Point 
  • A gauche de l’info touristique, prendre le chemin direction les Three Sisters
  • Après les Three Sisters, descendre les escaliers direction « Giant Staircase »
  • Une fois arrivé en bas, emprunter le Federal Pass Walking track, direction Scenic Railway
  • Après environ 30min, si vous voulez remonter à pied: suivre les indications « Furber Steps » ou « Echo point ». Pendant la montée il y a de nombreux points de vue avec bancs pour pique-niquer. Si vous préférez le téléphérique, continuez plutôt tout droit direction Scenic Railway
  • En haut, suivre la « Prince Henry Cliff Walk » pour retourner à l’Echo Point

En attendant le coucher du soleil, délicieux goûter à la Gingerbread House (3min en voiture) où petit verre au bar de l’Echo Point qui offre de splendides vues.

Regarder le soleil se coucher depuis l’Echo Point, couleurs magnifiques sur les Three Sisters et le reste de la vallée !

INFORMATIONS PRATIQUES

  • Café et épicerie organique : Blackheath Deli, sur Govetts Leap Road, en face du Victory Café
  • Pâtisserie et chocolat chaud dans l’église : Gingerbread House 
  • Nous avons campé au Camping KCC (15AUD par adulte) qui était très bien situé, douches très chaudes ! La réservation se fait en ligne.
  • Entrée du parc national : gratuit
  • Equipement : doudoune et polar si vous venez en hiver !

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *