Promenade entre les palmiers géants de la « Valle de Cocora »

En plein milieu de la zone café où villages colorés et fincas typiques s’alternent joyeusement, cette étonnante vallée émerveille par ses majestueux palmiers ! Ici, pas besoin de talent pour faire sensation sur son compte Instagram 😉

Mes top-3 raisons de visiter la valle de Cocora:

  1. Se tordre le cou à admirer les plus hauts palmiers du monde
  2. Tester son équilibre en passant de ponts en ponts au milieu de la forêt tropicale
  3. Saturer la carte mémoire de son appareil photo en tentant d’immortaliser des dizaines de colibris colorés

Un réveil tout en bougies !

En ce 2 janvier, c’est l’anniversaire de mon amie Morgane, venue me rejoindre quelques semaines en Colombie. La propriétaire de notre petite auberge m’a aidé à lui préparer une surprise : des ballons et un petit-déjeuner improvisé l’attendent à la réception.

Le cake d’anniversaire avalé, on se met en route pour aller retrouver les Willys, les incontournables jeeps locales qui sont le moyen le plus pratique de se rendre à la vallée.

La route qu’on suit en Jeep, trop belle!

De la banquette avant de la jeep, on les aperçoit de loin : des troncs majestueux supplantés de mini-têtes touffues ! Des palmiers qui font 70m de haut, c’est assez unique comme impression il faut avouer.

Au vu de la grosse pluie de la veille, on loue des bottes en sortant du parking et on croise les doigts pour ne pas avoir mal aux pieds 🙂

A l’entrée du parc, on peut choisir : suivre la petite boucle au milieu des palmiers ou emprunter la grande boucle qui redescend par la forêt tropicale.  « 12km en 4-5h » nous dit le garde. Tout ça ? Les sportives que nous sommes vont leur montrer qu’en 3h c’est plié ! 

plan de la valle de Cocora
Plan de la valle de Cocora

Entre les palmiers de cire

Après s’être acquitté du droit d’entrée, on attaque la montée. Euh… c’est plus raide que ce que l’on pensait ! Mais c’est vraiment magnifique : la vallée est d’un vert fluo, des vaches paissent tranquillement au milieu des palmiers et le tout est surplombé par les sommets de quelques jolies montagnes où s’accrochent les nuages. 

On passe par plusieurs points de vue, mais le plus haut est définitivement le plus beau. On s’y pose tranquillement, le temps de voir la vallée disparaitre complètement dans les nuages… pourvu qu’il ne pleuve pas !

La dernière partie de la montée n’est franchement pas passionnante mais l’arrivée au point culminant nous ramène le sourire : la Finca de la Montaña est toute mignonne et très fleurie. Un vrai petit coin de paradis qui surplombe la vallée à 2800m d’altitude !

La descente n’a rien à voir avec la montée, on dit au revoir aux beaux palmiers et aux vues dégagées pour s’enfoncer au milieu de la forêt tropicale par des petits chemins sinueux et boueux. C’est vraiment plus sportif comme sentier, heureusement qu’on n’est pas monté par ici ! Et à la vue des chaussures crottées des autres touristes, on se félicite d’avoir loué des bottes !

La faim commence a nous tirailler lorsque nous arrivons à la hauteur du cul de sac menant à « la Casa de los Colibris ». Bon, même si ça rallonge un peu, ce sera certainement un endroit de lunch plus sympa qu’assises sur une souche d’arbre humide 🙂 Let’s go !

Au paradis des colibris

On ne savait pas bien à quoi s’attendre, mais le détour et la remontée (oui oui, ça c’était la mauvaise surprise !) en valaient la peine ! Perchée au milieu de la foret, la Casa de los Colibris est un petit paradis pour ces élégants oiseaux : de jolis petits nichoirs accrochés un peu partout leur dispensent à boire et à manger à profusion.

Il y a donc des colibris qui s’activent tout autour de la maison, le rêve ! Je dégaine mon appareil photo, mets mon gros objectif et m’en donne à cœur joie… mais ils sont tellement rapides que ce n’est pas toujours facile d’avoir des photos nettes !

La séance de shooting terminée, on déguste notre pique-nique sur le balcon du restaurant en continuant de profiter du spectacle. On termine par la boisson chaude comprise dans le prix de l’entrée, l’occasion (ou pas) de tester le fameux chocolat chaud au fromage. J’avoue demander le morceau de fromage à part, le goût de chocolat c’est trop sacré 🙂 !  

Sautiller sur les ponts

De retour sur le chemin, la descente se fait plus douce et les paysage plus sympathiques : on suit une petite rivière bordée de jolis arbres tropicaux. Comme la rivière ne cesse de zigzaguer, nous devons la traverser 7 fois au moyen de petits ponts de bois plutôt sympas. Comme ils n’ont pas toujours l’air très robustes, la plupart des gens (nous aussi parfois) préfère s’y aventurer seul, et cela engendre parfois des petits embouteillages !

Nous sortons de la forêt pour retrouver les palmiers de cire et les belles pelouses. Les nuages se sont dissipés et nous longeons les champs de vaches que nous avions aperçu plus haut avant arriver enfin au parking.

Bilan horaire ? 4h55 de promenade (avec les pauses certes) ! Comme quoi, les gardes connaissent quand même leur métier 🙂

Riches de magnfiques souvenirs, nous remontons fatiguées mais comblées dans une Willy direction Salento. On n’aurait pu imaginer de plus belle promenade pour un anniversaire ! N’est-ce pas Morgane ?


Informations pratiques

  • Equipement : il ne fait pas toujours chaud, donc prévoyez des couches que vous pouvez facilement mettre et enlever (t-shirt / pull / éventuellement coupe-vent ou k-way fonction de la météo) et des bonnes baskets ou chaussures de marche (s’il a plu récemment, sachez que vous les salirez bien) sinon location de bottes possible à la sortie du parking : 5000 COP. C’est ce que nous avons fait et nous n’avons pas eu mal au pieds 😉
  • Transport depuis Salento en Jeep Willys: généralement sur la place principale de Salento, se renseigner pour les horaires la veille. Mieux vaut partir assez tôt et acheter directement l’aller-retour afin de ne pas refaire la file sur le retour pour avoir un ticket. Coût du ticket AR = 8000 COP / durée env. 20 min.
  • Boucle dans la vallée : Petit tour de 5km : prix d’entrée à 5000 COP, prévoir environ 2h pauses comprises. Grand tour de 12km : prix d’entré à 8000 COP (5000 + 3000 COP à payer en chemin car ça passe par une autre propriété), prévoir environ 4-5h pauses comprises. Je conseille de le faire dans le sens des aiguilles d’une montre, c’est moins fatiguant et en plus ça permet de commencer par voir la vallée avant que les nuages qui sont souvent là ne cachent trop la vue.Moyen de louer un cheval aussi pour ceux qui ne veulent pas marcher.
  • Prix d’entrée de la Casa de los Colibris : 5000 COP. Ca comprend une boisson chaude et les toilettes. C’est un chouette endroit de pique-nique ou alors ils vendent aussi des petits plats locaux à prix correct !
  • Où prendre un lunch : si vous faites le grand tour, je conseillerai un stop à la Casa de los Colibris (voir plus haut). Autour du parking, il y a pléthore de restaurants, et à la fin de la grande boucle il y a une ferme de truites où il est aussi possible de manger. Si vous prenez un pique-nique, il est possible de se poser à tous les points de vue et à la Finca de la Montaña, dans la forêt tropicale, ça devient plus compliqué, c’est humide et il n’y a pas vraiment d’espace sympa pour se poser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *