Road trip sur la Great Ocean Road

Après 2 mois de road-trip à descendre de la côté-est australienne, notre campervan nous emmène enfin dans cette région iconique du pays.

On ne sait pas trop à quoi s’attendre… à part aux falaises tombant à pic dans l’océan, comme vu sur Instagram 🙂 Pour mon plus grand plaisir il s’avère que la Great Ocean Road, c’est bien plus magique que ça ! 

Mes top-3 raisons de visiter la Great Ocean Road :

  1. Contempler l’océan défiler pendant des heures 
  2. Se promener au-dessus des falaises et voir les énormes vagues s’y écraser
  3. Rouler avec d’un côté le bleu azur de l’eau et, de l’autre, le vert fluo des pâturages de moutons

Nous avons prévu 3 jours pour la parcourir à l’aise: de Melbourne à Port Fairy, avant de remonter sur les Grampians et puis sur Adelaide.

JOUR 1 : MELBOURNE – LORNE

On s’offre une dernière petite grasse mat’ dans notre AirBnB bien chauffé de Melbourne avant de partir direction Torquay, la porte d’entrée de la Great Ocean Road ! On arrive vers midi, timing parfait pour déguster notre pique-nique à Danger Point, le point de vue entre les 2 grandes plages qui bordent le village. A peine sorti du campervan, on sort les doudounes et les coupes-vents, c’est que malgré le grand soleil, il y a un vent à décorner les bœufs !  

Nez à nez avec un échidné 

Si Torquay ne casse rien (comme tous les villages du coin, on va vite le découvrir), on est content de se dégourdir les jambes sur la promenade côtière en observant les vagues et quelle n’est pas notre surprise quand nous apercevons le long du chemin une sorte de hérisson à long bec ! Nous voici nez à nez avec un échidné… dont on ne soupçonnait même pas l’existence ! Décidément, on découvre des nouveaux animaux presque tous les jours en Australie 🙂

échidné, animal australien
L’échidné, un des rares mammifères qui pond des oeufs (comme l’ornithorynque) !
Les 2 se retrouvent uniquement en Australie.

La vraie route commence

C’est reparti direction Lorne ! La route commence à être plus pittoresque, on longe effectivement la côte et on commence à voir quelques falaises surplombant l’océan. Ce qui est super c’est qu’il y a des petits parkings aménagés à presque tous les beaux points de vue, du coup on peut s’arrêter vraiment quand on veut ! 

On arrive à Lorne en fin de journée… on nous avait beaucoup parlé des vues depuis le Teddy’s lookout, mais en fait on est assez déçu ! On redescend vite voir le coucher du soleil depuis le magnifique Pier du village, où arrivent quelques pêcheurs en fin de journée. 

Le long pier de Lorne, un endroit agréable en fin de journée

Après un regard désabusé sur les prix des poissons du restaurant Seafood du coin (minimum 35$), je remonte dans le campervan nous préparer sagement un petit diner ! Ben oui c’est ça être raisonnable parfois 🙂

On se fait quelques petites frayeurs en roulant vers le camping gratuit du soir qui est excentré dans le « bush » : il fait sombre, la route n’est pas partout goudronnée et bien sûr… des kangourous traversent le chemin ! On arrive quand même sans encombre et, après un dernier petit pipi nature, on est content de se glisser sur notre énorme pile de couvertures (oui, oui Johan en a 3 et moi la frileuse j’en ai même 5) !

JOUR 2 : LORNE – PORT CAMPELL

Toc toc toc ! On est réveillé par des bruits un peu spéciaux ! On dirait des cailloux tombant sur notre toit. Comme ça ne cesse pas, je me décide à sortir voir ce que c’est et… me retrouve nez à nez avec une bande de 5 joyeux perroquets rouges ! C’est juste magique de les voir jouer entre notre campervan et les arbres environnants. Le soleil brille et la forêt a tout d’un coup l’air beaucoup plus accueillante que la veille au soir !  Quelle joie de se réveiller ici !

3 perroquets sur le van !
cacatoès
En redescendant sur Lorne, il s’avère que les mouettes locales sont simplement… des cacatoès !

Première étape du jour : Apollo Bay ! Ce n’est pas très loin, mais on profite tellement de la route qu’on met du temps à y arriver, vu les multiples arrêts. Les vues sont magnifiques : océan et rouleaux de vagues d’un côté et falaises vertes de l’autre ! 

Les vues entre Lorne et Apollo Bay

Attention, phoques à l’horizon ! 

La petite promenade vers le village de Marengo recommandée par le centre touristique est franchement plutôt pourrie : en fait, on longe la route et on voit à peine l’eau ! Mais on oublie vite cela lorsqu’on arrive à la hauteur de récifs, un peu au large, qui abritent une colonie de phoques. Je les distingue grâce au zoom de mon appareil photo mais c’est tout simplement exceptionnel de pouvoir les observer via le drone que Johan envoie voler au-dessus d’eux ! On les voit se prélasser au soleil, sauter et jouer dans l’eau… tout ça au milieu d’énormes vagues qui viennent se briser sur les mêmes récifs, c’est juste magnifique ! 

La colonie de phoques qui se dore la pilule… (crédit photo à johandroneadventures.com)

Des étoiles plein les yeux, on s’en retourne vers Apollo Bay et on se commande un délicieux poisson frais du jour à la co-opérative de pêcheurs locaux. La vue sur le port est magnifique, le poisson délicieux, et les bonnes frites nous rappellent la Belgique !  

Version un peu plus premium du fish and chips 🙂 On teste le thon et le mahi-mahi locaux. Délicieux !

Le Phare du cap Otway… mouai ! 

On reprend la route vers le Phare du Cap Otway. On traverse de magnifiques forets d’eucalyptus et pour la première fois en Australie on se rend compte qu’il n’y pas de palmiers !  La visite du phare et de ses dépendances, un soi-disant incontournable du routard, nous déçoit beaucoup et ne vaut pas les 19 AUD par ticket d’entrée 🙁

C’est effectivement un des premiers phares du pays (et souvent la première vue que voyaient les immigrants en arrivant en bateau depuis l’Europe) mais il n’y a rien de très particulier à regarder… comme un peu partout en Australie, ce qui est d’intérêt « historique » est plutôt assez léger ! 

Mais c’est dans le parc du phare qu’on tombe nez à nez avec notre premier swamp wallaby : un wallaby au pelage foncé qui est assez particulier ! Les « aussies » (le mot cool pour dire australiens) le surnomment le « stinky wallaby » parce qu’il pue un peu. Moi ce qui m’interpelle, c’est que les femelles peuvent faire plusieurs gestations parallèlement (oui, oui ça veut bien dire qu’elles peuvent être grosses de 2 fœtus d’âges différents).

Le swamp wallaby, personnellement il me fait craquer !

Entre terre et mer, mon coeur balance !

On reprend la route pour passer la fin journée aux 12 Apôtres… les fameux pitons rocheux rougeâtres sortant de l’eau. On quitte les superbes forêts d’eucalyptus pour un paysage totalement différent : à gauche, l’océan d’un bleu azur et à droite des pâturages verts à perte de vue et plein de moutons ! Quel contraste de couleurs, c’est vraiment ma partie préférée de la route. On aperçoit de temps en temps un apalga entre les moutons, on apprendra par après que ça permet de tenir les renards à distance!

Dès l’entrée, on voit que les 12 Apôtres est l’attraction la plus populaire de la Great Ocean Road : un énorme parking, des chemins larges et super aménagés jusqu’aux points de vue, des tours privés en hélicoptère, sans parler du nombre de chinois dont les autobus s’arrêtent ici en fin de journée ! Mais ça se comprend : la vue est simplement à couper le souffle !

12 apostles, great ocean road, Australia
Vue depuis le lookout des 12 Apôtres

On se pose pour observer le soleil se coucher lentement derrières les falaises qui prennent une couleur plus rougeâtre !  Une fin de journée parfaite… ou presque, car…

Coincés dans le pré

En arrivant dans le noir au free camping du soir (sur les pelouses d’un club de sport), nous ne voyons pas bien le chemin et arrivons à nous embourber dans la pelouse qui n’est pourtant pas si mouillée que ça 🙁

Que faire ? il est 10h du soir ! Je pousse et Johan conduit, je conduis et Johan pousse… Idée brillante de Johan : mettre notre planche à pain sous la roue embourbée ! Eh ben ça n’aide pas non plus 🙁 On s’en va chercher un couple d’allemands qui est encore réveillé pour nous aider à pousser mais c’est peine perdue… il va falloir remettre ça au lendemain. Nous qui voulions partir tôt pour voir le lever du soleil aux 12 Apôtres… c’est loupé !

JOUR 3 : PORT CAMPBELL – PORT FAIRY

On se réveille tôt car on a froid… et on comprend pourquoi ! Avec les évènements du soir, on a oublié de fermer les 2 fenêtres avant 😉

Heureusement, des campeurs anglais sont levés aussi ! Ce sont des gens de la campagne bien plus débrouillards que nous qui pensent à ouvrir les poubelles pour trouver des cartons et à les coincer sous toutes les roues. Ca devrait marcher maintenant ! On est 5 à pousser le campervan de toutes nos forces, mais rien n’y fait on ne fait que s’enfoncer plus 🙁 On est finalement sauvé grâce à l’idée de génie d’un des anglais qui propose d’utiliser sa slackline (corde de funambulisme) pour nous remorquer… en une minute on est de retour sur le chemin ! Ouf, on a eu chaud ! 

Il n’est que 8h du matin, on fonce vers les 12 Apôtres pour encore profiter des belles couleurs du matin. Il y a un vent de malade mais les vues sont magnifiques. On est content de voir le contraste avec les couleurs de la veille et en plus on est presque tout seul ! La petite promenade des 12 Apôtres vers les Gisbons steps est sympathique car on emprunte une partie de la Great Ocean Walk (la rando de plusieurs jours le long de l’océan) et qu’on longe les prés de moutons (aha ça ce n’est pas le kif de Johan mais moi je suis trop contente) et cela nous permet d’avoir la même vue mais avec encore plus de pitons rocheux ! Trop beau ! 

La course aux lookouts

Des 12 Apôtres à Port Campbell, c’est la folie des lookouts ! On peut s’arrêter un peu partout.

Ce que j’aurais préféré par-dessus tout c’est l’arrêt à Loch Ard Gorge car il y a différents chemins qui permettent de se promener d’un lookout à l’autre et les vues sont très différentes. 

razorback great ocean road Australia
Petit café du matin devant au Razorback Lookout, magnifique!
loch ard gorge
Vue sur le Loch Ard Gorge
En descendant sur la plage de Loch Ard Gorge, une des rares plages où on peut se promener !
el grotto
Lookout El Grotto, on peut descendre dans une grotte et voir les vagues s’écraser au loin
london bridge
Avec un peu d’imagination on peut effectivement reconnaître le London Bridge
J’adore l’harmonie de couleurs des fourrés vert olive et de l’eau depuis la Bay of Islands
bay of islands
Autre vue sur les falaises depuis la Bay of Islands

On s’arrête pour un lunch bien mérité au Cheese World, la fabrique de fromage la plus ancienne d’Australie (depuis 1888 svp) spécialisée dans les cheddars et plus récemment dans les cheddars aromatisés. Que voulez-vous gouter madame ? Tout, bien sûr ! Qu’à cela ne tienne… on goûte une 12aine de variétés de fromages… ils sont tous bons et on repart avec des paquets de Cheddar Warrnambol Heritage Lightly Smoked et le Cheddar Warrnambol Extra Tasty qui nous ont spécialement convaincus !

Snif, les baleines australes se sont fait la malle !

Logan Beach, juste avant Warrnambool, est connue pour être une nursery pour les baleines australes. On est là en fin de saison, et on espère encore en voir ! Malheureusement, à part quelques surfeurs, on ne voit pas l’ombre d’une baleine… il parait que la plage n’a pas été très fréquentée par les femelles cette année 🙁 . Tant pis, on ne verra pas de baleine australe, mais on a déjà vu plein de baleines à bosse plus haut sur la côte !

Du vin pour la fin !

A Port Fairy, on s’arrête enfin dans un camping digne de ce nom ! Quel bonheur de prendre une véritable douche chaude 🙂 C’est aussi la dernière nuit sur la Great Ocean Road, et on fête ça en ouvrant la délicieuse bouteille de Pinot Noir Rosé achetée il y a 2 semaines chez un petit producteur de la Hunter Valley. Un vrai régal, on la termine sans même s’en apercevoir!

UNE DERNIERE MATINEE INNATENDUE 

Port Fairy… encore une étape trois étoiles dans le routard qui nous déçoit un peu ! La ville comporte certes quelques bâtiments historiques mais pas de quoi se pâmer et la ballade sur l’île Griffitts est plutôt quelconque… reste que le phare est plutôt photogénique !

lighthouse griffitts island
le petit phare plutôt mignon de l’île Griffitts

On passe tout de même une excellente après-midi dans le parc national de Tower Hill, qui nous a été chaudement recommandé par les propriétaires du camping et où nous pouvons contempler toutes sortes d’animaux sauvages, dont des bébés émeus. Ca on n’en avait pas encore vu ! 

emus and the chicks
Le papa émeu, baby-sitter attitré des poussins

La Great Ocean Road c’est fin i! En tant que bonne amoureuse de la nature, j’aurais pu passer des semaines dans la région (il y a de nombreux parcs nationaux et randonnées), mais ces 3 jours furent déjà véritablement formidables ! Indiscutablement, une de nos plus belles expériences australiennes.

INFORMATIONS PRATIQUES

Les plus belles vues :

  • Pour les photographes, visiter les 12 Apôtres le soir si vous voulez avoir le soleil derrière les pitons rocheux.
  • Lord Ard Gorge et tous les lookouts environnants, super le matin quand il n’y a encore personne ! On peut même descendre sur la plage. Prévoir un bon 30min pour tout voir
  • London Bridge : attendre une grande vague qui passe au milieu de la cavité ! 

Chouettes petites promenades :

  • Marcher sur une partie du Great Ocean Walk entre les 12 Apôtres et les Gibson Steps. Départ derrière le kiosque, c’est très bien indiqué. C’est la promenade qui permet de voir tous les pitons rocheux et d’avoir la vue sur les moutons en arrivant au Gibson Steps. Prévoir environ 40min aller-retour en prenant des photos 😉 
  • Cape Otway Lighthouse. Je ne recommande pas de payer pour le visiter car ce n’est pas très intéressant et cher. Mais à l’entrée, il y a moyen de faire une petite promenade gratuite avec vue sur le phare. C’est très bien fléché. Prévoir environ 20min.
  • Port Campbell discovery trail. Départ depuis le parking du Scenic View (voir google map). Petite promenade qui surplombe les falaises et un peu plus « authentique » (pour une fois pas un boardwalk tout du long). Prévoir environ 1h.

Pauses culinaires pours les gourmands:

  • Apollo Bay : aller au Fishermen’s co-op, déguster un poisson frais du jour ou un fish & chips en profitant d’une belle vue sur la marina. Environ 20 AUD le plat.
  • Warrnambool : Faire la dégustation de fromage au Cheese World, les Cheddars sont délicieux et ils ne sont pas chiches dans les quantités proposées à la dégustation. Si vous voulez en acheter, c’est l’occasion de se ravitailler car c’est bien moins cher qu’au supermarché ! En revanche, je déconseille de commander la planche de dégustation au restaurant à côté car pour 19 AUD on ne reçoit que 3 morceaux de fromages et quelques crackers.
  • Pour les foodies : il existe aussi un gourmet trail autour des 12 Apôtres, je ne l’ai vu que par après mais toutes les infos sont sur le site web. Il y a pas mal de vins fait dans la région donc ça peut valoir la peine de s’arrêter pour une petite dégustation 🙂

Prix

Aucun droit d’entrée n’est à prévoir pour accéder aux différents points de vue ! Et il y a des campings gratuits à proximité de tous les villages.

Les Campings où nous sommes restés : 

  • Lorne : camping gratuit dans les bois « Sharps camping area ». Un peu long pour y accéder mais magnifique le matin ! Pas de toilettes.
  • Apollo Bay : camping gratuit « Timboon Recreative Reserve ». Attention à ne pas s’embourber comme nous on l’a fait. Il y a des toilettes gratuites du côté de la route à l’arrière des bâtiments sportifs.
  • Port Fairy : camping « Gum Tree Caravan Park », 25 AUD non-powered, 33 AUD powered en septembre 2019. Camping-ground coquet tenu par une famille super aimable. Douches chaudes et cuisine très propre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *