Un magnifique bijou pour les fêtes

Elégant

Des motifs finement ciselés évoquant les paysages des terrasses de riz d’où il provient.

Inaltérable

Extrêmement solide, il garde naturellement sa forme et sa brillance, sans aucune précautions.

Solidaire

Chaque bracelet vendu soutient financièrement l’autonomisation des minorités locales du nord-Vietnam.

Un bracelet qui a du sens

C’est au cours d’une randonnée au milieu des terrasses de riz du nord du Vietnam, autour du village de Sapa, que j’ai rencontré Dù, notre guide local. Elle portait un bracelet pour lequel j’ai eu un véritable coup de cœur. Elle m’a alors proposé de rencontrer son artisan, un vieux monsieur qui les façonne à la main, à partir de pièces de monnaie qu’il refond.

Pendant cette randonnée, j’ai découvert non seulement des villages aux conditions de vie rudimentaires qui m’ont profondément marqués, mais aussi l’ASBL ETHOS, qui travaille à l’autonomisation des ethnies locales, et surtout des femmes. 

Le projet « sou-riz » achète les bracelets directement à Dù et, pour chaque bracelet vendu, reverse également 5€ à l’ASBL Ethos afin de les aider dans leur formidable action.

Sou-riz à la vie !

Belle injonction que le nom de ce bracelet tire de son histoire : un bracelet fait à partir de sous, au pays du riz. J’aime les souvenirs que ce nom évoque : la joie et le sourire de Dù qui nous aura accueilli 2 jours dans sa famille. Mais aussi, tous ces visages des gens de son ethnie, les Hmong Noir qui pour beaucoup irradient d’une joie, profonde malgré leur pauvreté !

Partager leur quotidien très simple fut un rappel poignant qu’un regard positif sur la vie et que la qualité des petits moments partagés sont les meilleurs ingrédients d’une vie heureuse.

Puisse ce bracelet rappeler à chacun cette magnifique devise : Sou-ri(e)z !

Les ethnies du nord du Vietnam

Différentes ethnies co-existent dans cette région. Au cours de mon voyage j’ai rencontré surtout les Hmong Noir, l’ethnie de Dù, qui est la plus grande ethnie locale. On la reconnait facilement grâce à son bel habit traditionnel noir.

Originellement nomade (chasseur-cueilleur), elle a été forcée à se sédentariser lors de de la colonisation française.C’est alors qu’elle a commencé à cultiver le riz en adaptant sa culture au relief local ; les magnifiques paysages de rizières en terrasses étaient nés !

Mais, alors que dans les plaines 2 à 3 récoltes par an sont possibles, le climat montagnard n’en permet qu’une ! Celle-ci n’est malheureusement pas suffisante pour nourrir les familles.Pour compléter leurs revenus, les femmes descendent au village et vendent de l’artisanat local ou servent de guide et deviennent ainsi la source principale de revenu des ménages.

Informations Supplémentaires

Bracelets disponibles en quantités limitées. Si les stocks devaient arriver à manquer, le site sera mis à jour au plus vite et les éventuelles commandes remboursées dans la semaine.

Bracelets non adéquats pour très gros poignets. Les bracelets sont très rigides, d’où leur excellente solidité. L’ouverture peut s’agrandir manuellement mais convient mieux à des poignets standards ou fins.

Le bracelet n’a besoin d’aucun entretien. S’il devait légèrement se ternir, le faire tremper dans du coca ou le frotter avec du jus de citron vert lui redonnera tout son éclat !

Pour réserver un bracelet

Contactez Geneviève Waldner

genewaldner@hotmail.com / +32 497 26 16 80

et confirmez votre réservation* par virement de 45€ au IBAN BE68 7506 8796 9834 en mentionnant : nom de réservation + « bracelet doré » ou « bracelet argenté » + numéro de GSM

3 options de livraison

Enlèvement sur Auderghem (54 avenue I. Geyskens) à votre meilleure convenance

Livraison « amicale » dans le sud de Bruxelles, en fonction des trajets personnels prévus

Envoi par poste possible (frais à votre charge), coordonnées à donner par mail

Votre bracelet vous sera préparé dans un joli emballage aux couleurs des fêtes de fin d’année !